Devis Express

Lutte contre les violences faites aux femmes

Visuel principal fond de solidarité
 

“219 000 raisons de lutter”

 
Certains et certaines choisissent de s’engager pour la planète, d’autres au profit des sans-abris, contre la pauvreté ou certaines épidémies. Chez Oui Care, le choix a été simple : la lutte contre les violences faites aux femmes et contre les inégalités femmes-hommes.
 

Interview de Sophie Gambiez, présidente du Fonds de solidarité Oui Care

 
photo officielle Sophie blogv3
 

Pourquoi avoir choisi de s’engager pour les femmes ? En quoi ce sujet est-il encore important en 2019 ?

 
Il y a 219 000 raisons ! Selon l’observatoire national des violences faites aux femmes, en 2017, 219 000 femmes majeures ont déclaré avoir été victimes de violences physiques et/ou sexuelles par leur conjoint ou ex-conjoint. Ce chiffre parle de lui-même. Il est inacceptable et pousse à l’action. En tant que citoyens et citoyennes, nous avons un rôle à jouer pour endiguer ce phénomène. Le Groupe Oui Care se sent d’autant plus concerné que 90% de ses 17 000 salariées sont des femmes… Agir pour la protection des femmes victimes de violence était donc une évidence…
 

Quelles sont les actions concrètes que vous prévoyez de faire ?

 
Tout d’abord, Oui Care s’est donné les moyens d’agir. Sous l’impulsion de son PDG, Guillaume RICHARD, le Groupe Oui Care a en effet créé un Fonds de solidarité dédié, qui se voit verser 5,1% des bénéfices des sociétés françaises du Groupe Oui Care. C’est ce fonds qui, d’une part, offre un soutien aux associations et à leurs actions quotidiennes, et d’autre part, organise et met en place des actions relevant de sa propre initiative. L’une de nos premières actions fut, par exemple, l’organisation d’une grande journée avec le MEDEF Sarthe sur le sexisme en entreprise. Tout dernièrement, le Fonds de solidarité a également participé à l’Orange day, organisé par ONU femmes, d’une part au travers d’un soutien financier, et d’autre part, par une action de mobilisation et de sensibilisation en interne des collaborateurs de Oui Care.
 

Comment peut-on participer aux actions de ce Fonds de solidarité contre les violences faites aux femmes et les inégalités femmes-hommes ?

 
Chacun peut contribuer à la prise de conscience sur ces sujets. L’un des moyens les plus simples est, par exemple, de relayer les informations publiées par le fonds de solidarité Oui Care, notamment sur les réseaux sociaux. Ainsi, nous préparons pour 2019 une grande campagne qui rassemblera des témoignages de femmes qui ont été confrontées à la violence dans leur quotidien. Partager ces témoignages, éduquer, favoriser le dialogue sur ce sujet difficile, et très souvent tabou, est une action simple mais importante : nous sommes en effet convaincus que cela peut aider les victimes à se sentir soutenues et donc, je l’espère, à oser plus facilement en parler. Cela peut aussi aider l’entourage à être vigilant et à développer une écoute active pour mieux repérer les appels au secours.
 
Visuel contenu fond de solidarité-blog
 

Le fonds de solidarité peut aussi faire de l’aide en direct aux personnes

 
L’une de vos proches, l’une de vos collègues, l’une de vos collaboratrices vous confie qu’elle se trouve dans une situation personnelle compliquée mais vous ne savez pas comment faire, vous n’osez pas vous immiscer dans une situation intime… Mais leur venir en aide est une responsabilité collective. Et le Fonds de solidarité Oui Care peut vous accompagner dans cette démarche. Nous pouvons vous diriger vers une association mais aussi faire de l’aide en direct (prise en charge d’une chambre d’hôtel, du loyer d’un appartement, …). Si une situation vous interpelle, vous inquiète, n’attendez plus et contactez-nous à l’adresse solidarite@ouicare.com
 

Twitter : @FondsOuiCare

Facebook : Fonds de Solidarité Oui Care


vdc-pub4