Découvrez la mission Handicap O2

Sandra Gaumont, chargée de Mission Handicap O2 a été interviewée sur la radio VivreFM. Elle décrit en détails l’ambition d’O2 concernant la mission handicap.

Ecoutez l’interview :

>> En savoir plus : travailleurs handicapés, O2 s’engage !


Que ce soit à titre personnel ou à titre collectif, le travail au noir ne présente aucun intérêt

Le journal Le nouvel économiste du 29 avril a réalisé un cahier spécial sur le travail au noir. A cette occasion, Guillaume Richard, PdG du Groupe O2 a été interrogé sur le sujet.


« Lutter contre les idées reçues »

« Les Français ne sont pas des tricheurs, ils sont simplement mal informés et persistent dans de mauvaises habitudes !
Le recours au travail au noir dans les services à la personne est en effet une aberration car tout le monde y perd : pour l’utilisateur du service, c’est plus cher (car il existe depuis une vingtaine d’années une réduction ou un crédit d’impôt de 50 % des sommes dépensées) et extrêmement risqué (jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 45000 euros d’amende).

Pour le travailleur, si on prend tout en compte (congés payés, prime journalières en cas de maladie ou maternité… ), c’est financièrement moins intéressant que le travail déclaré et cela revient à renoncer à des garanties fondamentales pour sa protection sociale, ses droits à la formation et à la retraite.

Pour l’Etat, cela correspond à des recettes fiscales et sociales en moins et cela freine la création de milliers d’emplois déclarés, stables et non délocalisables. Ainsi, que ce soit à titre personnel ou à titre collectif, le travail au noir ne présente aucun intérêt.

La seule explication de la persistance de cette pratique est donc un manque criant d’information. C’est pourquoi il vaut mieux informer le grand public et lutter contre les idées reçues. »

En savoir plus : www.stop-travail-au-noir.fr


Comment financer vos prestations de garde d’enfants grâce à la PAJE ?

Pour vous aider à financer la garde à domicile de vos jeunes enfants, une allocation accordée par la CAF dans le cadre de la PAJE (prestation d’accueil du jeune enfant) a été mise en place.

Si vous exercez une activité professionnelle minimale, en faisant appel à une entreprise agréée comme la nôtre au minimum 16h par mois, pour la garde à domicile de votre enfant né après le 1er janvier 2004, vous pouvez bénéficiez du complément de libre choix du mode de garde.

Quels que soient vos revenus, vous êtes concernés par cette aide mensuelle qui peut s’élever jusqu’à 807,55 €!

En plus de cette aide de la PAJE, vous bénéficiez de 50% de réduction ou crédit d’impôt en passant par O2 pour la garde de vos enfants.

O2 a développé un outil du calcul du prix réel de votre prestation de garde d’enfants à domicile, comprenant le calcul de la PAJE et la réduction / crédit d’impôts :

* Coût minimal pour 16h de prestations par mois, après réduction ou crédit d’impôt (art. 199 sexdecies du CGI) et après aide de la CAF (PAJE)selon conditions en vigueur.


Le statut de particulier employeur

Alors que la seule motivation à être employeur réside dans un éventuel gain financier (peu évident en réalité lorsque sont pris en compte tous les coûts « cachés » : assurance, prime de licenciement, temps passé, …), les contraintes sont nombreuses et bien réelles :

Lire le reste de cet article »


Qu'est-ce que le CESU ?

Le Chèque Emploi Service Universel ou CESU a pour objectif de favoriser le développement du secteur des services à la personne. Il permet aux particuliers de payer directement l’ensemble des services à la personne rendus à leur domicile ou à l’extérieur pour la garde d’enfants. Le CESU ouvre droit aux réductions et crédits d’impôt en vigueur.

Lire le reste de cet article »


vdc-pub2