La Garde Partagée O2

Le Magazine Neuf Mois a réalisé un article sur la garde partagée, où O2 a été mis en avant. En effet, depuis peu, O2 a lancé un nouveau service dédié à la recherche et à la mise en relation des familles entre elles !

 
Version texte de l’article du magazine Neuf Mois :
 
EN RECHERCHE D’UNE FAMILLE ?
 

DĂ©jĂ  spĂ©cialisĂ©e dans le recrutement d’assistantes maternelles et le dĂ©pannage express (en 30 minutes !) en cas d’impondĂ©rables de la nounou, l’agence O2 a mis en place pour la rentrĂ©e un nouveau service dĂ©diĂ© Ă  la recherche et Ă  la mise en relation des familles dĂ©sireuses de partager une assistante maternelle Ă  domicile.
L’agence recrute, forme Ă©galement les nounous et s’occupe des dĂ©clarations.

 
Agence O2 : 02 43 72 02 02, de 7 h Ă  20 h 30 en semaine et de 9 h Ă  18 h le samedi, www.O2.fr.


Des « Family Dating » partout en France pour trouver une garde partagĂ©e !

Chaque rentrée c’est le même casse-tête : pas de place en crèche, toujours pas de nounou pour récupérer les enfants à la sortie de l’école, …


De nos jours, trouver une solution de garde relève du parcours du combattant. 350 000 familles se retrouveront d’ailleurs sans solution à la rentrée.
A cela s’ajoute un contexte économique difficile qui oblige les parents à surveiller de près leur budget.


Pour toutes ces raisons, O2 se mobilise pour proposer une solution adéquate à ces familles en difficulté : La GARDE PARTAGÉE.


O2 organise des « FAMILY DATING »
dans différentes villes de France
et invite tous les parents
Ă  la recherche d’une solution de garde




Guillaume RICHARD dans « Le Débat de Midi » de France Inter

Chaque jour, de 12h Ă  13h sur France Inter, Thomas Chauvineau appelle Ă  dĂ©battre autour d’un sujet. Le thème de l’émission du vendredi 24 aoĂ»t Ă©tait « OĂą est le travail ? », Ă©mission en partenariat avec le centre d’analyse stratĂ©gique.

A cette occasion, Guillaume RICHARD, Président et co-fondateur du Groupe O2, a pris la parole afin de présenter l’emploi du secteur des services à domicile et plus particulièrement O2, en tant qu’entreprise qui recrute.

Plus de 2 500 postes sont encore Ă  pourvoir d’ici la fin de l’annĂ©e chez O2 : des postes d’assistants mĂ©nagers, de gardes d’enfants, d’auxiliaires de vie, d’assistants d’agence ou encore de responsables d’agence. » Pour postuler : http://www.o2recrute.fr/

Lire le reste de cet article »


O2, engagé dans l’année européenne du vieillissement actif, est partenaire du train « Bien-Vivre pour Bien-Vieillir » !

2012 est l’année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle.
A cette occasion, Trains Expo SNCF a mis en place le « Train du Bien-Vivre pour Bien-Vieillir», train qui est d’ailleurs labellisé par le Ministère de la Santé et des Solidarités.

Ce train, qui sillonnera les principales gares de France du 18 septembre en 3 octobre, compte quelques partenaires, dont O2. O2 a en effet fait le choix de s’impliquer dans l’année du vieillissement et a souhaité réserver un wagon et le décorer « comme à la maison » pour démontrer aux français qu’il est possible de bien-vieillir à domicile.

Ainsi, en montant à bord de ce wagon, les visiteurs pourront se renseigner sur les solutions pour bien-vieillir à domicile. Ils auront également la possibilité de se faire tirer le portrait comme étant « épanoui et bien à la maison. » Une conférence sur le thème du « Bien-vieillir à domicile » sera également organisée de 13h à 14h par Rajaa CHAHBI, Docteur en Gérontologie au sein du département Qualité du Groupe O2.

Et ce n’est pas tout… Des jobs-dating seront organisés de 11h à 12h pour les mamies nounous et les auxiliaires de vie souhaitant rejoindre le Groupe O2 : ce ne sont pas moins de 400 postes qui seront à pourvoir tout au long de ce tour de France.


Le contrat de coparentalité : le point de vue de Guillaume RICHARD

A partir du mois de septembre, une entreprise belge propose à ses employés « parents divorcés » une adaptation de leur horaire de travail : la semaine où le salarié divorcé garde ses enfants à la maison, il travaillera moins !

Guillaume RICHARD donne son point de vue Ă  Cadremploi :

Version texte de l’article d’Enfant Magazine:

 

Une entreprise adapte les horaires de travail des parents divorcés

 

La semaine oĂą le salariĂ© divorcĂ© garde ses enfants Ă  la maison, il travaillera moins. C’est le contrat dit de « coparentalitĂ© » que l’entreprise belge Familiehulp, spĂ©cialisĂ©e dans les services Ă  la personne, compte proposer Ă  ses employĂ©s dès septembre. Selon BenoĂ®t SĂ©villia, avocat spĂ©cialisĂ© en droit du travail, la mise en place d’une telle formule en France n’est pas impossible.

« Ce type de contrat n’existe pas dans le droit du travail français mais les entreprises peuvent prĂ©voir des amĂ©nagements dans le cadre d’accords particuliers, et c’est surtout dans les grands groupes », explique-t-il.

Ainsi, 70 entreprises françaises agissent dĂ©jĂ  dans le cadre de la Charte de parentalitĂ© en entreprise. Mais leurs solutions s’orientent dans l’Hexagone davantage vers le tĂ©lĂ©travail : « Ce dernier est un dispositif lĂ©gal qui peut ĂŞtre amĂ©nagĂ© pendant une pĂ©riode donnĂ©e », indique l’avocat. En France, nous sommes donc encore loin d’adapter les horaires aux rythmes scolaires.

 

« Pour nous, c’est compliquĂ© Ă  mettre en place »

 

L’adaptation des horaires en fonction des jours de garde des parents divorcĂ©s, proposĂ©e par la sociĂ©tĂ© belge Familiehulp, n’est pas si simple Ă  mettre en place, prĂ©vient Guillaume Richard, prĂ©sident de l’entreprise française O2, qui exerce elle aussi dans le secteur des services Ă  la personne.

 

Que pensez-vous de ce contrat de coparentalitĂ© qui sera mis en place en Belgique par l’entreprise Familiehulp dès septembre ?

 

Guillaume Richard : J’en pense beaucoup de bien sur certains aspects car c’est Ă  100% dans la philosophie que nous avons adoptĂ© chez 02 mais je pense aussi que cela peut ĂŞtre très compliquĂ© Ă  mettre en place

 

Pourquoi serait-ce compliquer ?

 

G.R. : Car il faudrait organiser les alternances d’une semaine sur l’autre. Pour les prestations de mĂ©nage, par exemple, cela impacte la logistique, nĂ©cessite de prĂ©voir deux intervenants pour le mĂŞme client… Or, c’est difficile Ă  vendre au client : il fera toujours une comparaison entre les deux salariĂ©s.

 

Vous ne pourriez donc pas mettre en place un contrat similaire chez O2 ?

 

G.R. : On peut en discuter avec nos instances reprĂ©sentatives du personnel et s’en inspirer. Mais pour l’instant nous n’avons pas eu de demandes en ce sens et nous avons dĂ©jĂ  pris en compte la conciliation vie professionnelle/vie privĂ©e en proposant Ă  nos intervenants de travailler Ă  temps choisi. Ils choisissent donc les missions en fonction de leurs contraintes personnelles. Certains travaillent de 9h Ă  16h et pas le mercredi par exemple.

 


vdc-pub4