Découvrez la mission Handicap O2

Sandra Gaumont, chargée de Mission Handicap O2 a été interviewée sur la radio VivreFM. Elle décrit en détails l’ambition d’O2 concernant la mission handicap.

Ecoutez l’interview :

>> En savoir plus : travailleurs handicapés, O2 s’engage !


Le groupe O2 fait décoller les services à la personne !

Le magazine L’Entreprise du mois de mai 2010 a consacré une double page à la réussite du Groupe O2. En voici quelques extraits :

« […] son dynamique fondateur, Guillaume Richard (37 ans), n’a qu’un seul objectif : devenir le leader du secteur.  » Lorsqu’on se fixe un objectif élevé, on a plus de chances de progresser. » » […]

Chez O2, l’évolution professionnelle des salariés est quasiment la règle : un tiers des responsables d’agence sont issus de la production et l’objectif est d’atteindre deux tiers.

Entrée chez O2 comme simple femme de ménage en janvier 2008, Christelle Chané (39 ans) a très vite partagé son temps entre le ménage et l’assistance d’une agence. Quinze mois plus tard, elle était envoyée à Paris comme assistante dans la plus grosse agence du Groupe et, aujourd’hui, elle prépare l’implantation d’O2 dans le Val d’Oise. »


Mission Handicap : convention entreprise signée avec l’Agefiph


Pierre BLANC, DG de l’AGEFIPH et Guillaume RICHARD, PDG d’O2

Depuis toujours, le respect des salariés est l’une des valeurs centrales du Groupe O2. Cela s’est notamment traduit par les actions qu’O2 a menées en faveur de la diversité :

  • signature de la Charte de la diversité dès 2004
  • lancement du site Internet www.homme-de-ménage.fr
  • campagne de recrutement de jeunes retraité(e)s dans le cadre des prestations garde d’enfants : les mamies-nounous
  • engagement volontaire dans l’opération « bonnes pratiques seniors » organisé par le Gouvernement

Lire le reste de cet article »


Que ce soit à titre personnel ou à titre collectif, le travail au noir ne présente aucun intérêt

Le journal Le nouvel économiste du 29 avril a réalisé un cahier spécial sur le travail au noir. A cette occasion, Guillaume Richard, PdG du Groupe O2 a été interrogé sur le sujet.


« Lutter contre les idées reçues »

« Les Français ne sont pas des tricheurs, ils sont simplement mal informés et persistent dans de mauvaises habitudes !
Le recours au travail au noir dans les services à la personne est en effet une aberration car tout le monde y perd : pour l’utilisateur du service, c’est plus cher (car il existe depuis une vingtaine d’années une réduction ou un crédit d’impôt de 50 % des sommes dépensées) et extrêmement risqué (jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 45000 euros d’amende).

Pour le travailleur, si on prend tout en compte (congés payés, prime journalières en cas de maladie ou maternité… ), c’est financièrement moins intéressant que le travail déclaré et cela revient à renoncer à des garanties fondamentales pour sa protection sociale, ses droits à la formation et à la retraite.

Pour l’Etat, cela correspond à des recettes fiscales et sociales en moins et cela freine la création de milliers d’emplois déclarés, stables et non délocalisables. Ainsi, que ce soit à titre personnel ou à titre collectif, le travail au noir ne présente aucun intérêt.

La seule explication de la persistance de cette pratique est donc un manque criant d’information. C’est pourquoi il vaut mieux informer le grand public et lutter contre les idées reçues. »

En savoir plus : www.stop-travail-au-noir.fr


Le Parisien – « Recherche femmes de ménage écolos »

Un article du Parisien du 1er avril 2010 présente notre offre de ménage écologique EcolO2.

Lire le reste de cet article »


vdc-pub5