O2 au salon des Micro-Entreprises les 9, 10 et 11 octobre 2011


Pour la première fois, O2 sera présent au salon des micro-entreprises les 9, 10 et 11 octobre au Palais des Congrès à Paris au stand K1.

A l’occasion de cet événement, nous rencontrerons de potentiels jardiniers, ou personnes passionnées par le jardinage qui souhaitent devenir chef d’entreprise et s’appuyer sur l’expertise et la force d’un réseau tel qu’O2 !

Vous êtes jardinier ? Devenez chef d’entreprise membre d’un réseau leader des services à la personne et rejoignez la micro-franchise O2. Saisissez l’opportunité de réussir près de chez vous ! Rendez-vous Stand K1


» Cliquez-ici pour obtenir votre badge d’accès gratuit avec O2



Pour rappel la micro-franchise c’est quoi ?

C’est un nouveau modèle d’entrepreneuriat qui s’inspire du modèle de la franchise et du commerce organisé.
Elle vise à proposer à des personnes éloignées du marché de l’emploi, la création d’une micro-entreprise « clé en main » : un concept d’activité testé et des services mutualisés favorisant le développement de l’activité.


Les micro-franchisés sont ainsi des micro-entrepreneurs qui rejoignent un réseau leur permettant d’utiliser une marque, des méthodes commerciales et de bénéficier d’une formation et d’un accompagnement en continu.
La micro-franchise petit jardinage O2 est un concept clé en main permettant aux personnes ayant des compétences dans ce domaine d’entreprendre sur un périmètre de proximité.
Un concept clé en main, investissement inférieur à 10 000€ !

Les micro-franchisés O2 bénéficient de :
• Outils commerciaux
• Notoriété nationale
• Formation et accompagnement
• Matériel, équipement et voiture utilitaire
• Outils de gestion et de facturation…

Conditions d’accès :

Type de contrat Franchise
Durée du contrat 5 ans
Droit d’entrée HT 3 000 €
Redevance d’exploitation 6% du CA ht
Redevance de communication 2% du CA ht
Investissement total 9 500 € ht

Vous n’avez pas d’apport personnel, des solutions de financements sont possibles !
O2 est partenaire avec l’Adie micro-franchise solidaire (http://www.adie.org/) : vous pouvez ainsi bénéficiez d’un :
• Accompagnement à la création
• Financement par un micro-crédit Adie

Pour en savoir plus : http://o2-franchise.fr/la-microfranchise-o2/


Yan DESMARETS, premier franchisé O2 à Château Gontier

Depuis le 10 septembre, Yan DESMARETS, premier franchisé O2, propose des services de ménage-repassage et de garde d’enfants de plus de 3 ans à Château Gontier et ses alentours (Segré – Craon…)

Cette première agence franchisée, installée avenue Carnot à Château Gontier, permet ainsi au Groupe O2 de s’implanter dans un nouveau département et d’accélérer son maillage territorial.

Ouest France l’a annoncĂ© :


 
Version texte de l’article du Ouest France:

 

Les services à domicile continuent à prospérer

Implantation d’une agence 02 en centre-ville, recrutements prĂ©vus chez Maison et Services, extension de l’ADMR Ă  Château-Gontier…

Les services à domicile prospèrent en restant dépendants des subventions.
 
EnquĂŞte :
 
« En me lançant dans le secteur des services Ă  la personne, j’Ă©tais convaincu qu’il y avait un potentiel de dĂ©veloppement.
Depuis quelques mois. Yan Desmarets, 40 ans, a tentĂ© l’aventure des services Ă  domicile et Ă  la personne.

Il vient tout juste de crĂ©er, Ă  Château-Gontier, sa franchise du groupe 02, la première en France. MĂ©nage, repassage Ă  domicile, garde d’enfants… jusqu’Ă  l’aide aux seniors, d’ici quelques mois si tout va bien, le temps de trouver le bon rythme.
Le groupe auquel il appartient, lui, a explosĂ© en douze ans, passant de zĂ©ro Ă  7 500 « collaborateurs » et 142 agences aujourd’hui.

 

Recrutement permanent :

 

« 02 prévoit de recruter plus de 4 000 personnes sur toute la France en 2012 », explique la direction centrale du groupe.
Et Ă  Château-Gontier ? « Ce ne sont pas moins de 60 emplois en contrat Ă  durĂ©e indĂ©terminĂ©e qui seront crĂ©Ă©s en moins de trois ans »avance la communication du groupe !
Yan Desmarets, lui, est beaucoup plus prudent : « je ne m’avance sur aucun chiffre », tranche le Mayennais qui a encore tout Ă  faire, mĂŞme les travaux de rĂ©novation de sa nouvelle agence au 52 avenue Carnot.

 
Il a peut-ĂŞtre raison. DĂ©jĂ  parce qu’il n’est pas tout seul : Aid’a Dom, Entr’aide services (association). Maison et Services, l’ADMR (Association d’aide Ă  domicile en milieu rural), l’Apef (Agence professionnelle de l’emploi familial) sont dĂ©jĂ  lĂ .
Sans compter que de toute part, les initiatives fusent.
En juin dernier, lors de son assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale, l’ADMR de BiernĂ© annonçait l’extension de son pĂ©rimètre d’action Ă  une nouvelle commune : Château-Gontier. Maison et Services, concurrent direct d’02, a « des postes Ă  pourvoir sur l’agence de Château-Gontier.
On recrute en permanence », explique Charlène Desideri, porte-parole du groupe.
Et il ya un an, le groupe mayennais de Patrice Deniau implantait Ă©galement une agence Maintien Ă  Dom, spĂ©cialisĂ©e, quant Ă  elle, dans l’aide aux seniors et aux personnes handicapĂ©s. « L’effectif a atteint six ou sept personnes depuis », tĂ©moigne Wilfid Reillon, infirmier d’État et responsable de l’agence.

 
DĂ©pendance aux subventions :
 

Tout n’est pas pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles pour autant.
Car le secteur, en rĂ©alitĂ©, est très dĂ©pendant des subventions de l’État et aux crĂ©dits d’impĂ´ts.
Ainsi, une prestation facturée 100 € revient généralement à 50 €. La différence ce sont nos impôts.

Mais quand le crĂ©dit tousse, c’est le secteur qui s’enrhume… Comme l’activitĂ© de l’ADMR de BiernĂ©, qui s’est un peu inflĂ©chie en 2011.
La raison ? « Les prises en charge financières ont diminuĂ© », expliquait Jean-Marc Tribondeau, prĂ©sident de l’ADMR de BiernĂ© (Ouest-France du 3 juin).
Wilfid Reillon, lui, sait qu’il aura un cap Ă  franchir en 2013 : « le plafond des subventions passera de 18 000 € Ă  10 000 € », explique-t-il.

 
Tanguy PALLAVER.


Ouverture des 2 premières micro-franchises solidaires O2 en jardinage !

O2 vient de signer ses deux premiers contrats de micro-franchises solidaires en jardinage. C’est à Veigné en Indre et Loire et à Sainte Reine de Bretagne en Loire Atlantique que ces deux jardiniers vont s’installer.

Depuis mars 2012, O2 a décidé de développer une filière de micro-franchise solidaire dans le secteur du jardinage, en partenariat avec l’ADIE (Association Pour le Droit à l’Initiative Economique). Ce modèle permet à des personnes éloignées de l’emploi, ayant des compétences en jardinage, de se mettre à leur compte grâce à un concept « clé en main ». Les futurs entrepreneurs bénéficient de la marque O2, d’un savoir-faire commercial et d’une assistance quotidienne. Ils peuvent également être aidés par un financement et un accompagnement à la création d’entreprise par l’ADIE.

Tous deux proposeront ainsi des services de jardinage Ă  domicile (taille de haies – tonte pelouse – entretien de massifs – dĂ©neigement en pĂ©riode hivernale).

D’autres ouvertures sont prévues dans les mois à venir !


Guillaume RICHARD sur France Info

Chaque jour, du lundi au vendredi sur France Info, Pascal LE GUERN invite un expert pour donner des réponses claires à toutes les questions pratiques que peuvent se poser les français.

Le sujet du jour était : « Une solution pour ses enfants : la garde partagée », avec pour expert, Guillaume RICHARD, Président du Groupe O2.

Écoutez l’émission :




Les mamies nounous Ă  l’honneur dans Notre Temps

Le magazine « Notre Temps » a réalisé un dossier « Des revenus en plus à la retraite, c’est possible » où le métier de mamie-nounou O2 est mis à l’honneur :

Version texte de l’article du Notre « Temps »:

Je suis mamie nounou
Ariette Robin 67 ans Le Mans (72)

Avant, j’Ă©tais responsable d’une maison de retraite.
Elle a fermé et je me suis retrouvée au chômage à 56 ans.
Mon mari et mol avons alors décidé de quitter la vie chère de Paris pour nous installer au Mans et retrouver du travail.
J’ai poussĂ© la porte d’une sociĂ©tĂ© de services Ă  la personne, O2, qui m’a embauchĂ©e.
Je me suis occupée de personnes âgées.
Je n’ai obtenu ma retraite qu’à 65 ans car 11 me manquait des trimestres.
Mais 800 € par mois, ce n’est pas suffisant quand on veut un peu voyager, sortir, recevoir…
Alors je continue de travailler, O2 m’a trouvĂ© des gardes d’enfants car m’occuper de personnes âgĂ©es Ă©tait devenu trop difficile pour moi.
J’aide deux familles en alternance. Je vais chercher les enfants à l’école, je m’occupe du bain, je vérifie les devoirs et je sers le repas préparé par la maman.
Cette activitĂ© m’apporte beaucoup, et pas seulement d’un point de vue financier : j’apprĂ©cie l’affection des enfants et la confiance des parents. Je travaille entre 15 et 20 heures par semaine pour environ 500 € par mois.
Mon mari travaille lui aussi, pour arrondir sa retraite.
Il distribue des prospectus dans les boîtes aux lettres.
Il fait ça à son rythme et ça lui va très bien.

EN SAVOIR PLUS :

L’Agence nationale des services Ă  lu personne dĂ©taille les activitĂ©s proposĂ©es dans le cadre des services Ă  la personne (www.servicesalapersonne.gouv.fr).
Pour connaĂ®tre l’entreprise O2 (140 agences en France) : www.O2.fr


vdc-pub6